Audio Café

Tous les sujets audiophiles et hifi sont abordés, avec ou sans café, simplement
 
AccueilCalendrierFAQRechercherGroupesMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 D'où viennent les frissons de plaisir en écoutant de la musique?

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: D'où viennent les frissons de plaisir en écoutant de la musique?   Lun 10 Jan - 2:25

Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3963
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 64
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: D'où viennent les frissons de plaisir en écoutant de la musique?   Lun 10 Jan - 8:29

Question de fond ça!

Ceci n'engage que moi. Je n'ai pas beaucoup de frisson à écouter de la musique en général, sur n'importe quoi. C'est à dire que si la pièce de musique, Boccherini mettons qui me touche sincèrement est jouée dans ma voiture, je vais frissonner. Idem pour une radio et bien sur ma chaine.

Ça c'est mon constat. Pour moi c'est la musique qui a ce pouvoir de me faire frissonner. Peut-être que ce que je vais écrire est de l'ordre de l'énormité mais je ne crois pas que l'émotion, le frisson soit une exclusivité de la hifi.

J'ai vécu une expérience pas mal troublante récemment. Je vais chez un ami qui après avoir entendu ma chaine m'invite à une démonstration de son cinéma maison. Laissez-moi vous dire que des maniaques il y en a dans le cinéma maison aussi. Bon! Pièce dédiée, écran de 142", projecteur, voyez le genre. La chaine est plus ordinaire aux dires de mon hôte. Je ne me souviens d'aucune marque.

Après une démonstration style show de boucane, il met un spectacle de Peter Gabriel, celui réalisé par Robert Lepage. Arrive à une pièce a cappella. Vous dire comment je me suis senti à ce moment serait gênant. J'ai fondu.

Aujourd'hui je me demande encore pourquoi. Est-ce l'image ajoutée au son? Cela ne marche pas souvent non plus. Je suis visuel, est-ce que cela conditionne mon écoute et que l'image est un facteur favorable? Je ne sais pas.

J'ai écouté des chaines de haut niveau, la musique ne m'a pas plus touché. Est-ce que la qualité des enregistrements y est pour quelque chose? Sais pas. Je croirais même que cela peut créer l'effet contraire. Sur une chaine hifi, tout transparaît alors ce qui peut être bon sur radio ne l'est pas sur une telle chaine.

Il y a beaucoup de musique que j'écoute, que j'aime aussi mais il y a peu de musique qui me touche.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: D'où viennent les frissons de plaisir en écoutant de la musique?   Lun 10 Jan - 11:01

RicharD a écrit:
Question de fond ça!

Ceci n'engage que moi. Je n'ai pas beaucoup de frisson à écouter de la musique en général, sur n'importe quoi. C'est à dire que si la pièce de musique, Boccherini mettons qui me touche sincèrement est jouée dans ma voiture, je vais frissonner. Idem pour une radio et bien sur ma chaine.

Ça c'est mon constat. Pour moi c'est la musique qui a ce pouvoir de me faire frissonner. Peut-être que ce que je vais écrire est de l'ordre de l'énormité mais je ne crois pas que l'émotion, le frisson soit une exclusivité de la hifi.

J'ai vécu une expérience pas mal troublante récemment. Je vais chez un ami qui après avoir entendu ma chaine m'invite à une démonstration de son cinéma maison. Laissez-moi vous dire que des maniaques il y en a dans le cinéma maison aussi. Bon! Pièce dédiée, écran de 142", projecteur, voyez le genre. La chaine est plus ordinaire aux dires de mon hôte. Je ne me souviens d'aucune marque.

Après une démonstration style show de boucane, il met un spectacle de Peter Gabriel, celui réalisé par Robert Lepage. Arrive à une pièce a cappella. Vous dire comment je me suis senti à ce moment serait gênant. J'ai fondu.

Aujourd'hui je me demande encore pourquoi. Est-ce l'image ajoutée au son? Cela ne marche pas souvent non plus. Je suis visuel, est-ce que cela conditionne mon écoute et que l'image est un facteur favorable? Je ne sais pas.

J'ai écouté des chaines de haut niveau, la musique ne m'a pas plus touché. Est-ce que la qualité des enregistrements y est pour quelque chose? Sais pas. Je croirais même que cela peut créer l'effet contraire. Sur une chaine hifi, tout transparaît alors ce qui peut être bon sur radio ne l'est pas sur une telle chaine.

Il y a beaucoup de musique que j'écoute, que j'aime aussi mais il y a peu de musique qui me touche.


Je pense exactement comme toi Richard!

Pour ce qui est du visuel, imagine-toi écouter une pièce dans ta voiture et ré-écouter la même pièce chez Paré!

Marq
Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3963
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 64
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: D'où viennent les frissons de plaisir en écoutant de la musique?   Lun 10 Jan - 11:41

Oui!

J'imagine que chez Paré, l'expression organique prend tout son sens. LOL
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: D'où viennent les frissons de plaisir en écoutant de la musique?   Lun 10 Jan - 16:20

RicharD a écrit:
Question de fond ça!

Ceci n'engage que moi. Je n'ai pas beaucoup de frisson à écouter de la musique en général...

... J'ai écouté des chaines de haut niveau, la musique ne m'a pas plus touché...

...Il y a beaucoup de musique que j'écoute, que j'aime aussi mais il y a peu de musique qui me touche.


Ouille, je vais lancer une question là. Il ne faut pas la prendre du mauvais bord. Je ne te taquine pas c'est simplement pour regarder toute les possibilités.

Quand je t'ai lu la première question qui m'est venu à l'esprit c'est : est-ce que tu écoutais la musique ou le système de son?
Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3963
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 64
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: D'où viennent les frissons de plaisir en écoutant de la musique?   Lun 10 Jan - 17:55

Martin c'est au contraire une bonne question car il ne faut pas qu'il y ait ambiguïté sur ce que je dis.

Pour moi la musique transcende la chaine hifi. Si la musique me touche, je vais avoir des frissons peu importe sur quoi j'écoute. Pas plus sur une chaine hifi que dans ma voiture en fait.

Comprenez bien que je n'ai pas à défendre ce point car je rapporte simplement ce que je ressent. J'imagine que personne n'a a être pour ou contre.

En écrivant, je me rend compte que ma première intervention a créé une réaction que je ne comprend pas tout à fait. Pourrais-tu m'expliquer ce que tu as compris de ce que j'ai écrit?




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: D'où viennent les frissons de plaisir en écoutant de la musique?   Lun 10 Jan - 18:22

Je me souvient quand j’écoutais de la zique sur mon portatif a 12 ans.
J'avais autant de sensation qu'a 16 avec mon intégré Pioneer et mes Cerwin Vega.....
Ainsi de suite.

Je croie que quand on est mélomane la musique nous fais réagir beaucoup plus que les appareilles.
Par contre si on est amateur de beau son seulement on a besoin de beau appareille.
Je croie qu'il y a des audiophiles dans les deux camps.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: D'où viennent les frissons de plaisir en écoutant de la musique?   Lun 10 Jan - 19:40

Marq a écrit:
D'où viennent les frissons de plaisir en écoutant de la musique?

Tu es en plein dans l'actualité mon vieux!...?????
voir http://fr.news.yahoo.com/57/20110110/tod-votre-musique-favorite-agit-sur-votr-99752b7.html
extrait....
Les effets de la musique sur le cerveau humain sont comparables à ceux d'une drogue psycho active comme la cocaïne, affirme une étude scientifique reprise par le Guardian.
Chair de poule, frisson dans le dos, euphorie. Chacun a expérimenté un jour les puissantes sensations que peut procurer l'écoute d'un de ses titres préférés. Certains considèrent même la musique comme une drogue, au point de ne pouvoir sortir de chez eux sans leur baladeur mp3. Ils ne croient pas si bien dire.
Selon une étude de l'Université de Montréal, publiée ce week-end dans Nature Neuroscience, la musique utilise l'ensemble de circuits du cerveau qui dirige la motivation de l'Homme avec un système de récompenses chimiques. Ecouter un de ses morceaux favoris débouche donc sur une injection de dopamine dans ces circuits. Pour un résultat proche de celui qu'on obtient en consommant une drogue comme la cocaïne.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: D'où viennent les frissons de plaisir en écoutant de la musique?   Lun 10 Jan - 22:30

RicharD a écrit:

En écrivant, je me rend compte que ma première intervention a créé une réaction que je ne comprend pas tout à fait. Pourrais-tu m'expliquer ce que tu as compris de ce que j'ai écrit?

J'ai tout simplement interprété ton texte dans le sens que peut importe la situation tu ne ressentais que rarement des frissons (donc du plaisir intense) lorsque tu écoutes de la musique.

Les recherches de l'Université McGill (dont on parle dans les nouvelles aujourd'hui) démontrent que l'humain sécrète plus de dopamine lorsqu'il écoute une musique qui lui plait particulièrement. Les conditions de l'étude demandait aux gens quelle musique ils préféraient.

Par exemple pour ma part, j'éprouve des sensations de joie et de plaisir lorsque j'écoute le concerto pour violon de Tchaïkovski à cause de son ampleur, de sa vividité , son dynamisme. J'éprouve aussi un grand plaisir lorsque j'écoute le concerto pour piano de Rachmaninoff pour sa douceur, son romantisme, la mélodie. Je peux probablement affirmer que peut importe la qualité du système de son j'éprouverais le même plaisir. Ce sont les pièces musicales qui suscitent ce plaisir en moi.

Donc par déduction si on écoute une pièce de musique et que l'on ne ressent aucune émotion j'en déduit que c'est parce que cette pièce de musique ne nous plait pas et donc ne suscite aucune réaction. Delà j'extrapole que si quelqu'un mentionne n'avoir jamais retiré de plaisir en écoutant de la musique alors c'est qu'il n'aime pas la musique. Cependant venant d'une personne comme toi c'est plutôt paradoxal et c'est pour cela que j'ai hypothétisé que comme certains audiophiles (et je ne dit pas que c'est nécessairement ton cas) que tu aimais les sons, la technologie, l'audiophilie et les appareils et pas nécessairement la musique.

Ceci étant dit je sais très bien que ce n'est pas le cas.
Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3963
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 64
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: D'où viennent les frissons de plaisir en écoutant de la musique?   Mar 11 Jan - 9:27

Martin, merci pour les précisions.

Ton questionnement a suscité chez moi une réflexion. Est-ce possible que j'écoute mal? C'est à dire que j'en ai plus pour les appareils que pour la musique. Si c'est le cas, convenons que ce n'est pas très "winner". Dans cette perspective, est-ce que je pourrais améliorer mon écoute? J'ose croire que ce n'est pas le cas mais je demeure ouvert. Sais t'on jamais?

La question qui me taraude le plus, l'émotion c'est pantoute ou au plafond? Je suis tenté de dire que l'émotion est à plusieurs niveaux. Ce constat, je le base sur mon expérience d'écoute donc contestable. Entre de "pantoute" à "au plafond" il y a une multitude d'émotions qui va du rejet carrément au frisson.

Bien que nous parlions d'émotion, avons-nous la même définition de frisson? Peut être que pour certain le frisson c'est le moindre début d'une émotion. Pour moi cela doit être plus fort. À quel niveau d'émotion, si tant est que nous soyons d'accord avec ce que j'ai écrit plus haut, peut on parler de frisson. Me suis-tu?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: D'où viennent les frissons de plaisir en écoutant de la musique?   Mar 11 Jan - 9:42

Marq a écrit:
D'où viennent les frissons de plaisir en écoutant de la musique?

Justement ma question venais de l'actu sur cyberpresse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: D'où viennent les frissons de plaisir en écoutant de la musique?   Mar 11 Jan - 10:44

RicharD a écrit:
Martin, merci pour les précisions.

Bien que nous parlions d'émotion, avons-nous la même définition de frisson? Peut être que pour certain le frisson c'est le moindre début d'une émotion. Pour moi cela doit être plus fort. À quel niveau d'émotion, si tant est que nous soyons d'accord avec ce que j'ai écrit plus haut, peut on parler de frisson. Me suis-tu?

Mon pauvre Richard je suis désolé mais je crois que tu es tout simplement drogué. confused
Je rigole bien sûr, l'idée me viens de cette fameuse étude de l'Université de Montréal, publiée ce week-end dans Nature qui compare les effets de la musique à celles de la cocaine ou autres drogues, dont la dopamine, celle que je me procure avec mon vélo stationnaire.
Il y a quand même une piste ici. Notre cerveau fini toujours par s'acoutumer aux drogues surtout quand on en abuse. Tu écoute beaucoup de musique, pas loin de presque tout le temps n'est-ce pas? Wink Wink
Tu vois comme on peut faire des corrélations faciles, sophismes et autres diagnostiques du dimanche me diras-tu. Mais si "Pour toi cela doit être plus fort", je n'ai pas pu m'empêcher de faire le lien et de le communiquer, on fait juste jaser ici n'est-ce pas docteur? Wink
Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3963
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 64
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: D'où viennent les frissons de plaisir en écoutant de la musique?   Mar 11 Jan - 11:15

Bien sur Jacques, nous ne faisons que jaser. Cela n'empêche pas qu'il se dit des choses intéressantes.

Citation :
Tu vois comme on peut faire des corrélations faciles, sophismes et autres diagnostiques du dimanche me diras-tu.

Du dimanche dis-tu? Pourquoi cela ne serait pas aussi simple? Une forme d'accoutumance. Ce qui m'inquiète c'est le remède, pas de musique pas sur.

Mais on parle de moi là, vous autres, vous en avez beaucoup de frissons?

Aparté,
Je sens beaucoup de prudence dans nos propos comme s'il fallait se ménager, comme si la virgule à la mauvaise place allait déclencher l'apocalypse. Le sujet est-il si délicat?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: D'où viennent les frissons de plaisir en écoutant de la musique?   Mar 11 Jan - 11:27

Ne surtout pas confondre frisson et érection Evil or Very Mad

Comme le dis l'article, musique que l'on aime.
Comme la p'tite tounne qui te met de bonne humeur quand elle passe a la radio.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: D'où viennent les frissons de plaisir en écoutant de la musique?   Mar 11 Jan - 12:15

RicharD a écrit:
Mais on parle de moi là, vous autres, vous en avez beaucoup de frissons?
Ce qui s'approche du frisson c'est rare. Pour les érections Hum!! pas sûr, une envie de pissée au petit matin peut-être!!!
Je peux passer plusieurs jours sans musique (mettons deux). Mais souvent après une telle pause, je m'étonne de la beauté de celle-ci et me demande pourquoi avoir attendu? Mystère. et boulle de gomme, j'étais pas mûre ??. Je peux dire qu'hier soir Nik Bärtsch's Ronin m'a encore mis dans un état près du Wyoming. Avoir choisi l'Alaska, j'aurais pu appeler ca un Frisson. Wink . Il y avait une composante qualité dans l'étonnement aussi, plus cérébrale .

RicharD a écrit:
Je sens beaucoup de prudence dans nos propos comme s'il fallait se ménager, comme si la virgule à la mauvaise place allait déclencher l'apocalypse. Le sujet est-il si délicat?
Tu sais bien qu'on est jamais sûr de la réaction des gens, mieux vaut un excès de prudence qu'un manque de délicatesse, expérience vécue difficilement.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: D'où viennent les frissons de plaisir en écoutant de la musique?   Mar 11 Jan - 12:35

Tu as raison Jacques.

Les forum m'ont plus que souvent laisser un goût amer avec mes propos mal interprété.

Comme je n'ai pas plume d'un Alexandre Dumas, Théophile Gautier ou Honoré de Balzac je garde un pied sur le break!!!


Marq
Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3963
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 64
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: D'où viennent les frissons de plaisir en écoutant de la musique?   Mar 11 Jan - 12:39

Oui pour la prudence mais il ne faut pas bouder le plaisir d'écrire et d'échanger.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: D'où viennent les frissons de plaisir en écoutant de la musique?   Mar 11 Jan - 14:44

RicharD a écrit:
Oui pour la prudence mais il ne faut pas bouder le plaisir d'écrire et d'échanger.
Surtout pas.
Mais j'ai coulé mes cours de diplomatie dès le primaire et comme Marq je garde aussi un pied sur le break!!!

Bon où en étions-nous ma vieille fripouille de 57 ans?
Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3963
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 64
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: D'où viennent les frissons de plaisir en écoutant de la musique?   Mar 11 Jan - 14:51

On était à peu près là.

Vous en avez beaucoup de frissons vous autres?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: D'où viennent les frissons de plaisir en écoutant de la musique?   Mar 11 Jan - 16:02

RicharD a écrit:
On était à peu près là.

Vous en avez beaucoup de frissons vous autres?
J'essaie de voir ce qui se rapproche de ton idée de frisson. J'ai un certain nombre d'album dans mon OD mais je suis pas allumé par la totalité de ceux-ci et de loin.
Je fais le tour, j'en fait jouer un, bof j'arrête et j'en essaie un autre puis un autre et PAN celui-là ca marche, c'est bon, je suis en harmonie avec.
J'en ai beaucoup que je pourrais retirer de l'OD sans risque qu'ils me manquent et je le ferai bientôt, question d'espace.
Pour cette raison, j'ai construis une liste de lecture de mes pièces favorites pour les moments d'indécisions. Celles-ci marchent à presque tous le coups, sans efforts, par pure paresse. J'écoute, je suis bien, tantôt les yeux fermés tantôt ouverts pour contempler le stage.
Être bien, voilà la réponse. Pour moi juste être bien, c'est énorme.
OK, c'est pas des frissons.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: D'où viennent les frissons de plaisir en écoutant de la musique?   Mar 11 Jan - 17:01

Pour moi les même album ne marche pas tous les coups.
A la maison, en voiture ça change aussi!
Marq

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: D'où viennent les frissons de plaisir en écoutant de la musique?   Ven 14 Jan - 20:44

je suis tombé sur une petite lecture intéressante si on réussi à passer les premières impressions de musique pour les nuls.

http://www.apiguide.net/04actu/04musik/musique.htm

"Le frissonomètre et le chairdepouloscope" nous ramène sur le sujet de départ des frissons...

Plusieurs choses intéressantes, j'en recommande la lecture.

Ailleurs, une série de textes sur l'Agora.
http://agora.qc.ca/Dossiers/Musique
« A la chasse, il est nécessaire que les chasseurs s'avertissent de loin; ils ont commencé sans doute par crier en arrondissant leurs mains autour de leur bouche; puis ils ont fait des porte-voix en écorce et en métal; et là-dedans ils mugissaient en ne gardant de la voix ordinaire que l'aigu et le grave, joint à un rythme. C'est alors que la physique a réglé et comme filtré ces cris-là; car un tuyau ne renforce pas également tous les sons, mais seulement ceux qu'on appelle harmoniques; et, comme ceux-là s'entendaient mieux que les autres, on a appelé bons crieurs et maîtres dans l'art de crier ceux qui poussaient ces sons-là; c'est ainsi que le porte-voix est devenu peu à peu trompette, cor de chasse, clairon, en même temps que l'art de crier devenait l'art de chanter; toute notre musique est bâtie sur les notes que donne un clairon ou un cor de chasse. C'est dans ce qui nous entoure, dans la nature même qu'il faut chercher l'origine des institutions, et non dans les vieux papiers (1) ».




jacques
Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3963
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 64
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: D'où viennent les frissons de plaisir en écoutant de la musique?   Sam 15 Jan - 9:36

Sans être d'accord avec tout ce qui y est écrit, cela force la réflexion quand même et c'est là tout l'intérêt de cette lecture.

La chaine est importante évidemment mais la question de fond demeure, qu'est-ce que la musique? Je vous propose une petite lecture qui tend à répondre à cette question. Les réponses ne sont pas toutes les mêmes. Je souligne que ce que je vous propose est copié dans Apiguide, la colonne de gauche de la première page. Bonne lecture

Qu'est-ce que la musique ?" demandait-on un jour à un compositeur : si on me le demande je ne sais pas répondait-il. Et pourtant, ... De fait, la musique est un art, et comme tel, une intuition créatrice, jouant sur le temps et l'émotion. C'est donc autant au compositeur qu'aux philosophes, aux historiens, aux sémiologues, ou à tout autre amateur que revient la lourde tâche de répondre à cette question, sans confondre le fond et la forme, le son et le sens, le signe et le signifié ...
encyclopédie Wikipedia: Musique

Temps et musique
"Si le son naît et meurt, c'est bien qu'il est entouré de silence et que, sans ce dernier, il perdrait tout son sens. On écoute la musique dans le silence, comme pour pouvoir la recréer intérieurement."
Rubrique Esthétique:
www.contrepointphilosophique.ch

Victor Hugo disait: « La musique, c'est du bruit qui pense ». Il rejoignait ainsi l'inépuisable définition de Leibniz: « La musique est une mathématique de l'âme qui compte sans savoir qu'elle compte ».
http://agora.qc.ca :Musique

"la musique nous crée des sentiments qui n'ont pas de nom; elle étend notre espace émotionnel, elle ouvre en nous une région où vont pouvoir figurer des sentiments absolument inédits. Lorsque nous écoutons telle musique, nous entrons dans une région de l'âme qui ne peut être explorée autrement que par l'audition de cette pièce. Chaque œuvre est authentiquement une modalité d'âme, une modulation d'âme" Entretien avec Paul Ricœur http://www.philagora.net

Le son existe-t-il sans auditeur? L'équation espace-temps productrice du son: http://catalogue.ircam.fr

Les ressources du web en matière de cognition musicale:
Music Cognition Resource Center

"A vrai dire, la musique est un art d'émotion plutôt que de pensée ; c'est en cela qu'elle diffère des autres arts qui ne remuent le coeur qu'après avoir frappé l'esprit." Fétis François Joseph (1784-1871)
Philosophie de la musique

"Le temps est le paramètre principal de la musique, un des rares arts à s'inscrire dans une évolution temporelle. La différenciation entre temps subjectif et temps objectif y joue un rôle primordial, puisque l'émotion procurée se mesure à l'aune d'un temps subjectif, non quantifiable" encyclopédie Wikipedia

"L'audition est prisonnière du temps, l'objet sonore (à quelques exceptions près, souvent des artefacts de la civilisation) n'existe que dans la fugitivité. On ne sait pas s'arrêter sur un son. Les moyens d'enregistrement permettent de revenir sur un son, de le répéter, pas de le figer. Le jugement porté sur un son fait forcement intervenir la mémoire, un son perdu dans sa durée est aussi un souvenir. Le second point qu'il me semble important de noter est que l'audition intervient dans notre cerveau à un niveau plus élémentaire...":
http://www.lavardin.com/flux3E.html


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: D'où viennent les frissons de plaisir en écoutant de la musique?   Sam 15 Jan - 11:15

moi non plus je ne globe pas tout ce qu'il dit mais j'aime bien la métaphore:
L'âne et le son
Cela rejoint partiellement mon appréciation des test à l'aveugle et de la compression
donc:


L'âne et le son
« Une bonne histoire en dit parfois plus qu'un long discours. Il était une fois un paysan soucieux de gestion. Quotidiennement, son âne avalait un sac de son (!). Comment, se dit cet homme madré, faire en sorte de réduire sa ration sans qu'il s'en aperçoive. Une idée lumineuse lui vint soudain : ôter chaque jour un grain. Durant plusieurs années le stratagème fonctionna à merveille. La portion du pauvre animal avait diminué de moitié. Et le paysan riait de sa rouerie. Il faisait d'intéressantes économies quand, un matin, en entrant dans l'étable, il trouva la bête gisant à terre. C'est étrange, dit-il à son entourage, hier encore mon âne se portait comme un charme. Je lui ai mis un grain de son en moins et il en est mort. Dans cette parabole perce le danger insidieux des compressions numériques. Leur élaboration repose sur des tests d'écoute : on supprime une composante du message sonore, puis un autre, jusqu'au moment où l'on entend une altération flagrante, jusqu'au moment où la restitution semble subitement privée de vie. A partir d'un certain point le changement quantitatif se métamorphose en changement qualitatif. Or cette limite n'est pas stable dans le temps. On sait que plus on réécoute un message sonore, mieux on en perçoit la richesse, la multiplicité de ses composantes. C'est même le propre d'une grande oeuvre musicale : chaque nouvelle audition ou presque, nous en révèle des éléments qui nous avaient échappés les premières fois. Par principe les compressions numériques éliminent tout ce qui n'est pas perçu explicitement à un moment donné. Par ailleurs elles nient l'existence de l'écoute subliminale, elles ignorent le fait que le psychisme intègre certains sons d'une manière subconsciente. Cette élimination systématique de la plupart des composantes acoustiques situées à la frontière de l'inaudible est lourde de conséquences. Elle conduit entre autres à la négation de certaines valeurs organologiques. L'intérêt d'un Stradivarius par rapport à un violon industriel réside dans le dosage des harmoniques, dans les résonances subtiles qui lui sont propres. Si l'on gomme ces fines particularités, à quoi bon s'encombrer d'un instrument aussi précieux ? Pour les musiques modernes qui sont déjà des produits de synthèse copieusement filtrés et plutôt pauvres acoustiquement, les fortes compressions de la norme MP3 sont peu dommageables. Pour les musiques acoustiques, il en va tout autrement... » ( texte extrait d'une chronique de Jean-Marie Piel publiée dans la revue Diapason en mars 2000)

OK le terme "organologiques" peut faire rire certains, juste changer pour "physiologique"

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: D'où viennent les frissons de plaisir en écoutant de la musique?   

Revenir en haut Aller en bas
 
D'où viennent les frissons de plaisir en écoutant de la musique?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» juste un chti plaisir...
» Le plaisir d'allaiter
» Mon homme à voulu me faire plaisir :$.
» Traduction pour tatouage : " Le bonheur est le plaisir des sages."
» Là ou y'a d'la gêne y'a pas de plaisir !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Audio Café :: autour d'un expresso, y s'en dis-tu des niaiseries-
Sauter vers: