Audio Café

Tous les sujets audiophiles et hifi sont abordés, avec ou sans café, simplement
 
AccueilCalendrierFAQRechercherGroupesMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Living Audio

Aller en bas 
AuteurMessage
RicharD

avatar

Messages : 3952
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 64
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Living Audio    Jeu 23 Aoû - 6:47

Hier, j'ai rendu visite à un ami de longue date. Nous avons galéré ensemble dans notre prime jeunesse et, je l'ai bien ressenti, nous avons gardé ce lien propre à l'amitié. Ce fut une véritable joie de se retrouver.

Dans tous les sujets abordés, il fut question des petites enceintes que je lui avais vendu il y a plus de 40 ans (déjà) les Living Audio ce-2aII.

Les enceintes l'embêtaient alors ce ne fut pas très difficile de me les céder.

J'avouerai que c'est plus une affaire de coeur que de raison. Je ne sais même pas si elle fonctionne encore mais tout semble OK.

Voici l'allure de la chose.




Je n'ai aucune idée du son de l'image de ces enceintes, la dernière fois que je les ai entendue c'était en 1978, certains d'entre vous n'étaient pas encore né.

Ce que je peux dire, c'était un produit japonnais sérieux. Sur une des photos, on voit bien l'épaisseur des parois. Pour les remettre en opération, elles ont besoin d'amour mais au delà de ces considérations, ces enceintes représentent un pan de mon histoire audiophile.

Retrouvé mon ami fut le point saillant de ma journée c'est indiscutable, rapatrié les Living Audio, un bonus.
Revenir en haut Aller en bas
pompon

avatar

Messages : 1619
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: Living Audio    Jeu 23 Aoû - 7:40

Tu as un EQ intégré, bouton pour ajuster le mid et les aigues!
En espérant que tout soit à l'ordre.
Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3952
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 64
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Living Audio    Jeu 23 Aoû - 9:14

C'était courant ce genre de contrôles sur les enceintes de l'époque.

Que dire de tous les contrôles sur les amplis.

J'ai fait une inspection rapide des hp de basse et tout me semble OK.

J'ai fait une courte recherche pour avoir les specs. Il y en a mais c'est partiel je dirais. Quand je pense que j'ai eu toute la documentation de ces enceintes.

Avec des compressions sur le mid et haut, j'imagine une efficacité assez élevée. Ça doit être assez facile à "driver" ces enceintes.

Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3952
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 64
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Living Audio    Jeu 30 Aoû - 9:04

Hier je me suis décidé, enfin dirons certains, de brancher les Living Audio.

Je me suis souvenu avoir enlevé le hp de basse pour voir l'intérieur de l'enceinte ainsi que les compression/pavillon, principalement celui du mid.  Une fois enlevé, je me suis aperçu que le filtre subissait une pression constante de l'aimant du hp de basse qui appuyait sur la mousse isolante.  À la longue, un des condensateurs venait toucher une autre borne, ce qui provoquait un grésillement.  

J'ai donc ouvert les deux enceintes pour corriger cette situation, devenue obligatoire car l'ancien propriétaire les avaient remisées parce qu'elles "grichaient", selon sa propre expression.

Les enceintes n'ont pas fonctionné depuis les 20 dernières années alors je m'attendais à tout.

Idéalement, il me faudrait nettoyer les "L-Pad" voire les changer ou encore les enlever carrément.

Bon, il m'a fallu me bricoler des câbles.  La grande question qui m'a tarabusté une partie de l'après midi, vu le coté en vrac des câbles utilisés, je fais quoi avec le sens des brins de cuivre ?  Hein je fais quoi ?  

Naaaannnn !  Je taquine les aficionados de la câblerie, je m'en fout complètement.

De l'écoute, comme mentionné précédemment, je m'attendais à tout.  Une fois la musique lancée, il m'a fallu tourner avec une certaine vigueur les "L-Pad" pour permettre  au signal de bien passer.  Disons que pour un usage régulier, il deviendrait impératif de régler le cas des "L-Pad".

Une fois l'ensemble stabilisé, je m'installe et écoute.

Avant de parler de l'écoute il me faut ajouter qu'hier l'écoute s'est fait sans EQ et que ce matin, via mon ordi, c'est avec.

L'écoute !  Franchement ce n'est pas si mal.  Hormis une basse et des hautes qui ont un besoin criant d'équilibre, c'est étonnant.  Je veux dire que son potentiel, la justesse des timbres, le respect des silences etc., est plus grand que ce que donne l'enceinte.

Le mid, qui je le rappelle est une compression/pavillon, réveille le métal de la trompette ce qui est formidable.  Sans soutenir la comparaison avec les compressions de Legarem, l'écoute se place entre les pavillons de ce dernier et les Supravox. C'est la grosse force de cette enceinte.

Je n'ai pas les connaissances techniques suffisantes pour tout expliquer en termes techniques.  Donc je me rabats sur le ressenti qui est parfaitement subjectif. Je vivrais avec cette enceinte moyennant un travail d'équilibre.  L'EQ ici est l'outil de prédilection.  La basse est trop forte et les hautes pas assez.  Aurais-je à toucher au mid ?  Pas certain.  Un positionnement plus raffiné que celui que j'ai actuellement pour une image 3D meilleure serait aussi nécessaire.

Un détail important, tous les volumes, celui de l'ordi et du dac sont à des valeurs plus grandes que d'ordinaire.  L'efficacité de l'ensemble, même avec compression, me semble moins élevée qu'avec mon ensemble Supravox.

Je dois dire que cette écoute de la compression/pavillon, me confirme la voie que j'emprunterais pour faire évoluer mon audio.  

Ce que je vais vous écrire est très personnel.  Je suis un défenseur de la haute, voire très haute efficacité car c'est le meilleur moyen de reproduire de la musique.  J'oublie la seule reproduction des sons en parlant de musique car j'en fais la distinction. Pour moi la musique ce n'est pas que des sons, il y a autre chose et la haute efficacité permet de toucher à cet autre chose.

Ce n'est pas une position qui fait l'unanimité je sais mais c'est à partir de ce précepte que je travaille ma hifi et ce n'est pas si mal.

Je reviens au Living Audio, ce sont des enceintes d'une autre époque, milieu des années 70, heu ! 1970.  L'écoute de ces enceintes m'a fait réaliser que les enceintes modernes, peu importe le prix, marque et prestige, souffrent du même mal, un manque d'équilibre général dans une salle donnée.  Aussi peu importe l'époque, la musique est prétexte, pour l'audiophile, à aligner des fiches techniques sans égard à la musique elle même.  C'est triste.

C'est ce que m'a inspiré cette écoute des Living Audio.  

Une chance il y a Tidal, qui, peu importe l'équipement audio, me fait découvrir des musiques aux pouvoirs insoupçonnés, ce qui me comble.
Revenir en haut Aller en bas
pompon

avatar

Messages : 1619
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: Living Audio    Jeu 30 Aoû - 17:09

Faut croire que notre discussion a réveillé un peu ta curiosité. Hahaha

Après 120min, mon téléphone coupe ... de toute manière on commencait à radoter un peu. Lol

La compression doit être écrasée au coton par des résistances pour se coller Au rendement de la basse.
Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3952
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 64
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Living Audio    Ven 31 Aoû - 8:38

Il est ardu de faire une comparaison entre deux enceintes, ici mes baffles plans et les Living.

2 concepts et philosophies opposés.  De plus l'optimisation des baffles, bien que relâchée, est supérieure.  le simple positionnement joue largement en faveur des baffles, alors que celui des Living est bâclé.

L'écoute des Living est ludique, je l'ai fait par pur plaisir et je l'avoue par curiosité aussi.

Hier j'écoute une pièce de John Surman, qui semble avoir disparu de Tidal ce matin sur mon ordi et est présent sur mon cel., bizarre, ou une clarinet basse et un sax se parle.  Voilà une pièce parfaite pour les Living me dis-je.  J'écoute au complet puis décide dans un élan de pure folie, rebrancher les panneaux.

je relance la même pièce.  La comparaison directe est impossible vue le laps de temps du débranche/rebranche donc, j'y vais avec mes impressions.  

Ma conclusion, je répète, basée sur mes impressions, est que la combinaison Supravox/Raven/pièce/EQ est largement supérieure en tout point.

C'était joué d'avance, j'imagine, pour les raisons mentionnées (2 concepts et philo) plus tôt mais......................

Cette écoute brasse mes idées et a priori.  J'ai acheté ces enceintes en 1976 et plus de 50 ans plus tard, me reviennent.  Je rappelle que je les ai vendu en 1978 à mon ami.  Cette enceinte, la Linving Audio, n'est pas déclassée par les enceintes modernes.  Moins bonne que les Linn Ninka et 5140, franchement j'en doute, à méditer.  Ceci est certainement attribuable aux nouvelles règles et connaissances hifi, l'acoustique des pièces, l'égalisation, la mise en phase et autres trucs inconnus à l'époque pour l'équilibre général de la chaine dans la pièce mais aussi que la conception des enceintes est une science maîtrisée depuis plus de 50 ans, sinon plus.

Je me dis que c'est ça qui a changé, notre expertise, pas le matériel. Rien de transcendant en tout cas.  Nous réalisons "in situ" ce qu'aucun concepteur de matériel audio peut faire, une mise au point dans notre environnement du matériel choisi.

Ceci est un jugement bien personnel mais quand j'y songe, les écoutes chez legarem et Anglofun, tous les deux avaient composé leur chaine avec des maillons et principes plus très jeunes, sont celles qui me laissent les meilleurs souvenirs.  

À l'opposé, l'écoute de la chaine de feu Tilou était grandiose.  Les moyens mis en oeuvre n'étaient pas à la même échelle et surtout pas la même compréhension de la mise au point d'une chaine dans son environnement.  Chez tilou rien de comparable, alors que les Wilson Alexandria brillaient de mille feux, aux antipodes avec les baffles Electro Voice d'Anglo ou les compression de Legarem mais à choisir, j'irais avec le vieux stock.

Je serais intéressé d'écouter les vieux Supravox 215 RTF de Michel, mon ami français, hp qui datent des années 50.  Une vieille paire de Voices Of The Theatre ou Klipsch des annés 60/70, voire plus vieilles, des Tannoy.  Pourquoi pas ? Si l'objectif est l'écoute naturelle et réaliste de la musique, ça serait bête de s'en priver. Attention, je ne dis pas que ces vieilles enceintes c'est mieux que les enceintes modernes mais qu'en toute objectivité, si on avait la chance d'en écouter une paire, il y aurait peut être des surprises.

C'est du moins ce que je retiens de l'écoute des petites Living Audio.

Un dernier mot sur une petite phrase de mon ami français, en audio, tout a été pensé et fait, rien de nouveau sous le soleil.
Revenir en haut Aller en bas
legarem

avatar

Messages : 186
Date d'inscription : 13/04/2013
Age : 61
Localisation : Neuville

MessageSujet: Re: Living Audio    Mer 5 Sep - 7:05

La fameuse haute efficacité. Je vais y revenir. Je flirte présentement avec des h-p omnidirectionnels de 87 db /1W/1M. J'avoue m'ennuyer du slam que l'autre système à pavillon avait mais par contre, les problèmes de phase, directionnalité, humeur du système (fois ou ça joue bien ou mal sans savoir pourquoi) ne sont plus là. j'ai aussi essayé pas mal d'amplis pour finir par statuer sur deux amplis Monarchy Audio SM-70 classe A. Ces petits amplis superbement bien construits donnent 25W par canal ou 70 W bridgés. Présentement, j'en a 2 bridgés en mode balancé. Je pourrai ultérieurement les essayer sur mon ancien système à pavillons. Tant qu'à moi, c'est les amplis qui allient le + les vertus du tube et transistors en même temps. Il n'y a aucun feedback négatif sur ces petits monstres qui se tiennent à 62°C. J'aimerais en avoir un autre que j'utiliserais sur les tweeters en biamp. Le gars qui m'a vendu les 2 en avait un troisième mais peine perdue, il tenait à le garder. La sonorité est vraiment à part de tout ce que j'ai pu essayer. le son est 'effortless' comme diraient les anglophones. Richard, mon rêve reste toujours de revenir un jour avec des cabinets de basse à pavillons Altec A7 pour remplacer les cabinets Onken que je ferai en bois russe. Pompon, il faudra que je me décide à te rapporter ton ampli quand j'aurai le courage de le transporter.
Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3952
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 64
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Living Audio    Mer 5 Sep - 9:15

Ouais, les A7, comme quoi les vieilles technologies en hifi ne sont pas obsolètes car il est souvent oublié, au delà des spécifications, l'écoute et le ressenti de la musique. J'imagine ces A7 avec des compressions TAD 4002 et pavillons assortis. C'est mon rêve du moment, bien que je sois très heureux avec mes baffles plans. C'est le tandem A7/TAD qui me ferait changer, pas vraiment autre chose.

C'est limite difficile de bien cerner et d'exprimer le ressenti lors de l'écoute de la musique via une chaine audio. Voilà qui ne se calcule pas, ne se démontre pas non plus, ce qui rend si conflictuelles les discussions entre audiophiles aux vues et orientations différentes.

C'est ce ressenti, au demeurant excellent, que je garde de l'écoute que nous avons réalisé chez toi.

Ce ressenti, tellement personnel, basé sur une hifi qui m'est propre. Rien pour arranger les choses, tant, j'en suis de plus en plus conscient aujourd'hui, chaque audiophile vit dans son monde.

Ce que j'écris est général et ne fait référence à personne et à aucun événement en particulier sinon l'écoute chez toi.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Living Audio    

Revenir en haut Aller en bas
 
Living Audio
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Audio: langue normande.
» Living Dead Doll ATTENTION ame sensible
» Vend buffet/living BUT
» Lien vidéos ou audio relaxation
» [Recherche Urgente] Semeur version Audio

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Audio Café :: Audio :: Sujets audiophiles-
Sauter vers: